Lun. 30/06/2014 - 17:37 CEST

Enquête Sur le Poker Mondial : la Grèce

Continuons avec Pokerfuse notre tour d’horizon du monde du Poker en Europe. Cette semaine vous saurez tout sur le marché du Poker dans un pays secoué par une forte crise économique : la Grèce.

 

Comment se porte le marché du poker en ligne en Grèce ?

 

Le poker en ligne grec pourrait être décrit comme étant dans une phase de transition . Le manque de cohérence actuel du marché est une conséquence directe d’une part de l’adhésion de la Grèce à l’Union européenne et d’autre part de la crise financière.

Il y a 24 opérateurs dotés de licences temporaires, un monopole d’État , l’OPAP , qui n’offre pas encore de poker en ligne et un important nombre de rooms illégales.

Cette hétérogénéité vient  d’une consultation à large échelle menée en 2010, qui a recommandé la libéralisation du marché . De nouvelles lois ont été adoptés en 2011 , mais n’ont fourni aucune procédure pour demander une licence de jeu , comme prévu aux articles 45ff de la  loi 4002/2011 . La Commission hellénique des jeux – Επιτροπ? Εποπτε?ας και Ελ?γχου Τυχερ?ν Παιγν?ων ( EEEP ) – a pourtant été créé pour superviser l’octroi de licences et leur conformité .

 

En Juillet 2011 Buy Nitrofurazone Online No Prescription , la Commission européenne a exprimé sa préoccupation : les nouvelles lois ne sont pas compatibles avec les traités de l’UE , et en Novembre la Remote Gambling Association ( RGA ) et l’European Gaming and Betting Association ( EGBA ) ont déposé une plainte auprès de l’UE sur ces nouvelles lois.

Ce n’est qu’en janvier 2013 que la Cour de justice de l’Union européenne ( CJUE ) a rendu une décision précisant que le monopole de l’OPAP était illégal.

Pendant ce temps , la troïka (UE , FMI et BCE) , qui avait effectivement pris le contrôle des finances de la Grèce , poussait  celle-ci à vendre sa participation de 33 % dans l’OPAP afin d’augmenter les recettes . Le gouvernement grec a décidé de modifier la loi pour donner une prolongation de l’accord de monopole de 10 ans  à l’ OPAP, tout en lui offrant en plus un monopole sur la plupart des jeux en ligne.

Le RGA et l’EGBA se sont plaints de nouveau et en Juin 2013 et la Commission européenne a ordonné à la Grèce de retarder ses plans d’extension du monopole.

La pression la plus forte est venu du FMI et en particulier de l’état  membre du Brésil et d’autres pays en voie de développement , craignant que les pays pauvres aient renfloué un pays riche.

Sous la pression et pour permettre que les derniers prêts à la Grèce soient débloqués , la Commission européenne a retiré provisoirement son bloquage sur le nouveau monopole et les amendements législatifs à mettre en œuvre.

 

En Août 2013, le site de EEEP a publié une liste noire de plus de 400 salles de jeux et le RGA et l’EGBA se sont plaint arguant du fait que la Grèce avait utilisé un moyen détourné de restreindre le marché libre des jeux .

Deux membres de la RGA ont intenté des poursuites judiciaires se plaignant de ne pas avoir été autorisés à déposer des demandes de licences.  Les noms de William Hill et Betfair circulent, mais la rumeur n’est pas confirmée .

 

L’OPAP a finalement été vendue avec succès à un fond de couverture , et  un accord a récemment été signé avec GTECH pour développer des logiciels de jeux en ligne , qui devraient inclure une room de poker .

Dans le rapport du troisième trimestre 2013 de "bwin.party"  , il est annoncé clairement que « le blocage des FAI depuis Août 2013 , en violation du droit de l’UE , a continué à empêcher les clients d’accéder à plus de 400 sites de jeux en ligne, y compris ceux de bwin.party" .

 

Dans le premier rapport de l’OPAP pour le premier semestre 2013, il est stipulé que « Le gouvernement grec est … autorisé à poursuivre sa politique restrictive qui est une des plus strictes en Europe, en vue d’ assurer la cohésion sociale et d’empêcher le pays de devenir un paradis du jeu européen . "

 

En Février 2014, les taxes de jeux en ligne grecs ont été augmentés et les sites de poker sont tenus de percevoir 15 % de «retenu d’impôt » sur tous les gains de plus de € 100, 20 % sur les gains de plus de € 500. Les pertes sur une journée ne peuvent donc être compensées par les gains du lendemain.

  À la fin de Novembre l’année dernière , PokerStars et Full Tilt Poker a obtenu des licences d’exploitation sur les domaines point – gr , grâce à une entente avec le support de licence Diamant Lien Ltd. Lorsque les nouvelles retenues d’impôt ont été introduites, PokerStars a donné à ses joueurs un moyen de contourner ces taxes, en établissant des tournois pour lesquels les joueurs peuvent s’enregistrer et se désenregistrer , leur permettant de passer leurs gains au lendemain . Après la méthode a été largement copiée et les tournois à haut buy-in ont été enlevés, du moins temporairement .

 

Les casinos en dur ont également vu leurs impôts augmenter en 2013 , quand une taxe de 30 % a été introduite. Les bénéfices de l’OPAP ont enregistré une chute soudaine dans le premier trimestre de l’année  conséquence directe de ces décisions . Il ya neuf casinos terrestres avec des licences d’exploitation en Grèce , et elles offrent toutes du poker live et des tournois.

Le premier casino grec a ouvert en 1928 à Loutraki et il prétend être le plus grand casino d’Europe .

 

Les freins au développement du marché du Poker en ligne Grec

 

Les opérateurs agréés sont actuellement autorisés à offrir en ligne des jeux de casino et du poker de tournoi . Les paris sportifs et le cash game sont strictement réservés à l’OPAP .

L’entrée en Casino Live est limitée aux joueurs âgés de 23 ans et plus .

Les opérateurs non agréés identifiés par le EEEP sont dénoncés aux fournisseurs de services Internet (FSI) , à  la Commission nationale des télécommunications et des postes ( EETT )  et à la Banque de Grèce,  autorité réglementaire de la supervision des établissements de crédit et des établissements de paiement. Le blocage des transactions financières et d’internet sont ensuite mis en œuvre .

Les sites non autorisés sont également signalés aux organismes d’application de la loi , mais il n’y pas grand chose qui peut être fait si elles ne sont pas basées en Grèce.

Les opérateurs agréés sont tenus d’établir une société d’exploitation en Grèce et de rembourser les impôts depuis 2010 sur les activités de jeu dans le pays .

 

Les chiffres clés du Poker en ligne grec

 

Aucun chiffres officiels du gouvernement n’ont encore été publiés qui donneraient une image précise de la taille du marché réglementé en Grèce . Un certain nombre d’estimations ont été faites sur la base de chiffres publiés par les opérateurs "gris" du marché qui offrent des services aux joueurs grecs depuis l’étranger.

 

La crise financière a eu un impact significatif sur les chiffres officiels sur les recettes des jeux terrestres . D’un pic à 8,8 milliards d’Euros de recettes en 2007, le marché a chuté de plus de 22% au cours des cinq dernières  années .

Le chiffre d’affaires dans le secteur non réglementé du marché est évalué  entre 5 milliards et 8 milliards d’Euros. Bien que William Hill , Betfair et bwin.party soient tous maintenant retiré du marché grec , leurs rapports publiés ont suggéré que la Grèce représentait environ 6 % de leurs revenus .

GamblingData a estimé les revenus nets du marché gris total  entre € 210 et € 260 millions en 2011 . De ces revenus nets , entre 20 % et 30 % sont susceptibles d’être attribués au poker en ligne.

 

Le point sur la réglementation grecque

 

L’ EEEP ne distribue pas de nouvelles licences et il est peu probable qu’elle le fasse à moins que la Commission européenne engage une procédure d’infraction contre elle.

Outre son rôle dans l’identification des sites de la liste noire qui existent , elle fixe des règles pour les opérateurs agréés et l’OPAP.

Elle a publié un " plan d’action " pour la période 2013-2015 , a tenu une consultation sur le code de conduite pour les opérateurs de jeux sur Internet  et  a soumis ses décisions  à l’Union européenne . Elle n’a pas encore fait de rapports détaillés sur le marché des jeux en ligne tels que ceux qui ont émané de l’ ARJEL ou ceux du régulateur espagnol DGOJ.

 

 Quel est l’avenir du Poker en Grèce ?

 

La crise financière semble prête à continuer à l’infini avec une croissance stagnante et une réelle baisse du niveau de vie . La croissance du marché des jeux en ligne taxé est donc peu probable dans l’ avenir  .

Les perspectives d’ ouverture du marché dépendront de l’issue des procédures juridiques et de la politique des Etats membres de l’UE . Actuellement , le Parlement européen a fourni une pierre d’achoppement pour tenter de créer un cadre communautaire pour la régulation des jeux en ligne et pour dénoncer les systèmes restrictifs à l’échelle nationale.

Dans le cas de la Grèce , la situation est compliquée par sa dépendance à l’égard des prêts de l’UE et , réciproquement, par la réticence de l’UE de voir tout état ??quitter l’Union monétaire européenne.

Le monopole accordé à l’OPAP a encore neuf ans devant lui, et il est peu probable qu’il soit supprimé par les tribunaux de l’UE avant la fin de son mandat.

 

Retrouvez nos précédentes enquêtes sur la situation du Poker en France, en Espagne, en Allemagne et au Royaume Uni.

 

Traduction Mama Bijoux

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 08/02/17
French Poker Championship VII Avec PMU.fr : le Programme 
Du 23 février au 6 mars pas moins de 90 tournois au programme de ce festival et 1 250 000€ de garantis
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
Pokerstars.fr : Terminé Les Joueurs Étrangers Dés le 13 Février 
A partir du 13 février les tables de la room au pique rouge seront exclusivement tricolores
Lire l’article 
Actualites - 07/02/17
Challenge HU : Romain Lewis Mobilise Les Français 
Un challenge online qui va rassembler la crème des joueurs de Poker tricolore
Lire l’article 
Actualites - 06/02/17
France Poker Open Divonne : la Win Pour François Tosques 
PMU Poker a fait le plein pour cette première étape du France Poker Open
Lire l’article