Lun. 30/06/2014 - 17:22 CEST

Enquête Sur le Poker Mondial : le Royaume Uni

Dossier Poker dans le monde : Le Royaume Uni

 

La semaine dernière nous explorions l’univers du Poker allemand, cette semaine grâce à Pokerfuse, nous partons à la découverte du marché du Poker anglais. A l’heure où beaucoup de joueurs français posent leurs valises à Londres, la capitale britannique est-elle devenue à raison le nouvel Eldorado du Poker européen ?

 

 Comment se porte le marché du Poker en ligne Anglais ?

 

Le marché du poker en ligne au Royaume-Uni est actuellement l’un des plus libéraux et des plus lucratifs d’Europe. Selon un rapport de PwC , le Royaume-Uni serait même le plus grand marché réglementé des jeux en ligne à l’échelle mondiale.

La Loi sur les jeux qui est actuellement en vigueur date de 2005. Cependant, la UK Gambling ( Licence et publicité ) devrait la remplacer prochainement. Ce nouveau projet de loi est accompagné d’amendements sur les paris et les jeux concernant une loi précédente  datant de 1981.

Les deux projets de loi constituent une stratégie pour inverser l’impact de la loi de 2005, qui a poussé les entreprises de poker et de jeux en ligne à se délocaliser à l’étranger pour échapper à une taxation de 15 % du produit brut des jeux. L’effet combiné des 2 lois sera d’exiger des opérateurs desservant le marché, d’être réglementés au Royaume-Uni et de payer des impôts sur les revenus générés par les joueurs britanniques. Ces amendements  les obligeront à régler  15 % au Trésor, payables uniquement sur les joueurs du Royaume-Uni, les revenus provenant de joueurs d’autres pays n’étant pas soumis à l’impôt.

 

En tant que membre de l’Union Européenne, n’ayant pas adhéré à la monnaie unique, le Royaume-Uni soutient fermement les principes du libre marché inscrit dans le traité de Lisbonne. Il est contre la ségrégation du marché et affirme que la réglementation instaurée par la UK Gambling Commission ( UKGC ) peut être qualifiée de «légère ». C’est un système qui est moins restrictif que ceux de ses voisins européens ou que la loi américaine, demandant aux opérateurs de se conformer à l’esprit de la loi et pas seulement au texte.

 

Le Royaume-Uni est un marché important pour tous les grands opérateurs de poker et accueille des événements de tous les grands tournois lives. La loi de 2005 a délivré 16 licences supplémentaires pour l’ouverture de casinos régionnaux.  Le Dusk Till Dawn Poker et Casino à Nottingham dans le centre de l’Angleterre est ainsi devenu un important centre de jeux.

A Londres, PokerStars Live a mis en place une salle de poker sur mesure au Casino Hippodrome de Leicester Square, où il accueille une étape du UK & Ireland Poker Tour ( UKIPT ). Le Grosvenor Casino à Victoria dispose d’une salle de 35 tables de poker et accueille la finale du Grosvenor UK Poker Tour ( GUKPT ). Le Casino Palm Beach de Mayfair a récemment accueilli un WPT alpha8 à 100 000$ de buy in.

 

Les freins au développement du marché du Poker en ligne Anglais

 

L’article 331 de la Loi sur les jeux de 2005 interdit à tous les pays ou territoires, qui ne font pas partie de l’Espace économique européen et qui sont situées en dehors du Royaume-Uni et de Gibraltar, de faire de la publicité pour leurs offre de jeux au Royaume-Uni . Une exception est faite pour les rooms des pays qui ont prouvées qu’elles répondaient aux exigences fixées par la loi sur les jeux et qui sont ensuite répertoriées dans une liste blanche.

En attendant l’arrivée des nouvelles lois, le système de liste blanche a été fermé à de nouvelles inscriptions , ne laissant que Alderney, Antigua -et-Barbuda , l’île de Man et la Tasmanie. La publicité sur les jeux de hasard doit en outre se conformer au Code du Royaume-Uni sur la non- diffusion de publicité, promotion des ventes et du marketing direct (le Code de la PAC ) et les publicités diffusées en vertu du Code de la publicité radiotélévisée destinée au Royaume-Uni ( le code PCE). Une nouvelle Note d’aide a été produite pour aider les opérateurs de jeux à respecter la loi.

Il n’y a pas de restrictions limitant les variantes Buy Amoxicillin Online No Prescription proposées ou le montant des buy-ins.

 

 Les chiffres clés du Poker en ligne anglais

 

Il ya en fait deux marchés au Royaume-Uni : le marché onshore pour lequel des statistiques sont publiées tous les deux ans par la UKGC  et le marché desservi par les exploitants offshore pour lequel les statistiques ne sont pas disponibles avec autant de précision.

Le UKGC produit également une étude trimestrielle intitulée " Participation au jeu : les activités et le mode d’accès ." La dernière enquête a indiqué que 55 % des résidents du Royaume-Uni ont participé à au moins une activité de jeu dans le mois précédent. Pour les jeux en ligne , l’enquête fait état d’un taux de participation de 15% . Les hommes sont plus susceptibles de jouer en ligne que les femme , 18 % contre 11 %. Cette enquête concerne les 2 marchés.

 

L’industrie onshore réglementée a généré un produit brut des jeux  de 6,3 milliards livres entre Avril 2012 et Mars 2013, une hausse de plus de 400 millions de livres par rapport à la période Avril 2011 à Mars 2012. Les jeux à distance ont contribués pour 832m £ à ce total.

Le dernier rapport sur le jeu produit par Stickyeyes, une agence de marketing, a estimé que le poker  représente 15 % du jeu en ligne . Plus de 30 % des joueurs de poker en ligne jouent sur tablette ou smartphone.

Approximativement les parts de marché se divisent ainsi : PokerStars environ 61 % ; 888poker et iPoker 7 % chacun ; Full Tilt Poker 6 % et 5% pour Partypoker .

 

Les plus grandes sociétés de poker en ligne sont implantées au  Royaume-Uni comme Betfair , Bet365 , Ladbrokes et William Hill . Un certain nombre d’ autres opérateurs sont inscrite à la Bourse de Londres , bien que certains aient déplacés leur siège offshore après l’adoption de la loi de 2005. Parmi eux 888 Holdings plc , bwin.party digital entertainment plc et Playtech plc.

 

Le point sur la réglementation anglaise

 

La nouvelle législation va introduire un nouveau point :  tous les opérateurs ayant des clients au Royaume-Uni devront obtenir une licence de la UKGC.  Jenny Williams la responsable de UKGC a récemment confirmé que les titulaires d’une licence sur l’actuelle liste blanche peuvent considérés leurs droits comme acquis pour l’avenir.

Le projet de loi présenté par le Trésor introduit un système d’impôts où les opérateurs autorisés devront seulement payer des taxes sur leurs clients anglais. Actuellement, la taxe de 15% est collectée auprès des entreprises agréées sur l’ensemble de leurs clients. Le projet de loi devrait encourager les sociétés de jeux à déménager vers le Royaume-Uni. William Hill a déjà annoncé qu’il restera à Gibraltar, certains des bénéfices escomptés par le Trésor risquent donc de rester lettre morte.

 

Etonnement pour un tel régime libéral , il y a un risque que les nouvelles lois tombent sous le coup des traités de l’UE. Le Royaume-Uni dispose déjà d’un marché libre du jeu  et les nouvelles lois ajouteront des restrictions. D’autres pays comme la France et l’Italie ont des lois beaucoup moins libérales, mais leurs législations respectives vont dans le sens des aspirations du traité de Lisbonne sur le marché libre.

Le gouvernement a pris grand soin lors des débats parlementaires de souligner que le but de ce projet de loi etait de renforcer la protection des consommateurs. Certains députés ont ironisés et qualifié la justification de « non-sens ».

 Philip Brear le régulateur de Gibraltar a ouvertement critiqué le prétexte de la protection des consommateurs, en faisant valoir que les clients britanniques auront moins de protection que ce qu’ils ont actuellement en jouant sur des sites réglementés âr Gibraltar. William Hill avait annoncé qu’il allait lancer une procédure judiciaire  lorsque le projet de loi serait voté, mais ses récentes déclarations suggèrent qu’il n’ira pas au bout, mais d’autres opérateurs sont susceptibles de prendre le relais.

Le président de la UKGC , Philip Graf , a encouragé les opérateurs à prendre des initiatives pour changer la perception qu’a le public de l’industrie du jeu et a prononcé des discours mettant en valeur le système de réglementation du Royaume-Uni critiquant ceux des autres pays européens .

 

Quel est l’avenir du Poker en Angleterre ?    

 

Les nouvelles lois à venir ont été critiquées sur le taux d’imposition à 15 %,  qui pourrait avoir  un effet néfaste sur le marché. Taxer une activité est souvent contre-productif , et au cours des débats des députés ont suggéré que le taux de 15 % donnera envie de contourner la loi, allant à l’encontre de l’objectif annoncé, d’accroître la protection des consommateurs .

L’argument est basé sur l’analyse des marchés français et italiens où des joueurs ont migrés vers des sites illégaux, les coûts étant moindres et les avantages plus élevés des joueurs sont plus élevés en l’absence de taxation de la room

L’économie britannique traverse une période d’austérité relative, le gouvernement réduit les dépenses même si elle est devenue l’économie à la plus forte croissance dans l’UE . Elle devrait rester robuste , tandis que les pays de la zone euro sont aux prises avec les restrictions imposées par une monnaie commune . Il reste un potentiel de croissance sur le marché britannique, la question est de savoir si les joueurs se dirigeront vers les sites réglementés ou pas …

 

Retrouvez nos autres enquêtes sur la situation du Poker en Espagne, en Allemagne, en Grèce et en France

 

Traduction Mama Bijoux

 

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 16/05/17
WSOP 2017 : Qualifiez-vous Avec Winamax 
Des satellites à partir de 2€ pour partir cet été à Las Vegas
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
French Poker Championship VII Avec PMU.fr : le Programme 
Du 23 février au 6 mars pas moins de 90 tournois au programme de ce festival et 1 250 000€ de garantis
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
Pokerstars.fr : Terminé Les Joueurs Étrangers Dés le 13 Février 
A partir du 13 février les tables de la room au pique rouge seront exclusivement tricolores
Lire l’article 
Actualites - 07/02/17
Challenge HU : Romain Lewis Mobilise Les Français 
Un challenge online qui va rassembler la crème des joueurs de Poker tricolore
Lire l’article