Ven. 05/10/2012 - 19:32 CEST

Howard Lederer, Ex-dirigeant de Full Tilt, Parle de L’ère Post Black Friday

Lederer howard

Dans une longue interview réalisée par un site de poker américain, Howard Lederer s’explique sur toute l’affaire Full Tilt. La première partie abordait la naissance de Full Tilt jusqu’au Black Friday.

 

Dans cette deuxième partie l’ex-dirigeant donne sa version sur les évènements survenus après l’intervention de la justice américaine. Ainsi, il critique l’action intentée par Phil Ivey et le comportement de la plupart des actionnaires notamment en ce qui concerne les dettes qu’ils avaient contracté auprès de la room

 

La découverte d’un manque de 250 millions dans les comptes de Full Tilt

 

Alors que ray Bitard venait de le mettre au courant d’un Buy Trimethoprim Online No Prescription trou de 100 millions, il découvre en réalité qu’il s’agit de 250 millions de dollars après l’intervention du FBI et du DoJ. Seul Ray Bitard et Chris Ferguson étaient au courant de ce manque de fond, alors que le site peut rembourser que 10 millions au maximum.

 

Cette somme comprenait 134 millions de dépôt qui n’ont jamais été collecté par le site à cause de problèmes d’intermédiaires de paiement. Selon Lederer, la grande majorité de ces 134 millions étaient joué par des joueurs perdants. Cependant, il affirme également qu’ils n’ont jamais caché des informations après la découverte de ce trou mais de trouver une solution rapidement.

 

Des actionnaires désintéressés du vrai problème, Ivey critiqué pour son action en justice

 

Selon Lederer, dès l’annonce de la saisie par la justice, les actionnaires se sont plus préoccupés de leur part dans l’entreprise que de trouver une solution. Rapidement, seul leur avocat se déplaçaient lors des réunions et leurs principales préoccupations étaient de défendre leurs propres intérêts.

 

Phil Ivey en prend pour son grade subissant de fortes critiques pour l’action en justice qu’il intenta contre Full Tilt. Comme dans la version d’Andy Bloch, Lederer confirme qu’il ne se préoccupait pas des joueurs lors de ce procès comme annoncé officiellement. Il qualifie même « d’absurde » les 150 millions réclamait par le meilleur joueur au monde alors que le site était dans une situation critique.

 

Des prêts effectués aux joueurs jamais remboursés

 

Il fustige ensuite l’attitude de certains joueurs envers les dettes contractées auprès de Full Tilt. Il prend pour exemple Eric Lingren qui a emprunté 2 millions alors que 4 millions lui ont été crédité "par erreur". Il a reconnu avoir reçu cet argent sans jamais le rendre. Il critique aussi les remplaçants de Ray Bitar (Andy Bloch, Phil Gordon, Phil Ivey) qui ont directement inclue dans leur contrat une rémunération de 20 000 dollars par mois….

 

PokerStars reprend le site

 

Il aborde enfin la sortie de crise grâce à la reprise du site par PokerStars sans même l’accord des actionnaires. En effet, n’arrivant pas à les joindre, il s’aperçoit que la procédure lancé par le département de justice permet une reprise sans leur consentement. Il s’étonne tout de même de leurs déclarations, se félicitant de cet accord alors qu’ils n’ont rien signé et l’ont appris par la presse.

 

Pour conclure, Howard Lederer, dit qu’il assume toutes les erreurs qui se sont produites en tant que dirigeant du site et remercie PokerStars pour son professionnalisme.

 

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 19/01/17
UNIBET DSO 2017 : le Programme et Les Nouveautés 
Un programme dense et international pour cette huitième édition de l'UDSO
Lire l’article 
Actualites - 16/01/17
Unibet DSO Divonne : Thierry Mangot Vainqueur 
L'amateur suisse s'est imposé sur le Main Event, tandis que Quentin Lecomte remportait le High Roller
Lire l’article 
Actualites - 10/01/17
France Poker Open 2017 Avec PMU.fr 
Tout sur le nouveau circuit Live de PMU.fr, orchestré par TexaPoker
Lire l’article 
Actualites - 09/01/17
Casino de Namur : le Programme 2017 
Un beau programme pour l'année à venir à déguster chez nos voisins belges.
Lire l’article