Dim. 11/10/2015 - 13:57 CEST

Interview de Romain Lewis : au Bout du Rêve

Interview de Romain Lewis : au Bout du Rêve
Un nom que l'on entend de plus en plus souvent à PokerLand, rencontre avec le jeune joueur

J’ai rencontré pour la première fois Romain devant l’entrée du Regency à Dublin lors du WPO. On a papoté gentiment et son émerveillement de joueur amateur arrivant dans la cour des grands était rafraichissant et communicatif. Je lui avais proposé une interview, c’est ce qu’on appelle avoir le nez creux. Une 4e place au WPTn de Marrakech plus loin, Romain se retrouve sous les feux de la rampe, mais garde les pieds bien sur terre.

Romain1

 

Une enfance anglaise

 

Romain est le petit dernier d’une fratrie de 3 enfants, une grande soeur de 27 ans et un grand frère de 25. Son père est anglais et sa maman française et c’est à Bordeaux qu’est né Romain le 20 juillet 1995.

 

3

 

 » Ma mère préférait le système de soins français elle est donc venu accoucher en France, mais toute la famille vivait à Teddington au sud-ouest de Londres. Ma mère travaille maintenant à mi-temps dans une Agence d’assurance, mais à l’époque elle s’occupait de ses 3 enfants. Mon père … pffffff j’ai jamais bien compris ce qu’il faisait, pourtant j’ai bossé avec lui …. Daaaaaaaaaad comment t’expliquerais simplement ce que tu fais ? … Bon il dirige une Société d’édition spécialisée dans le tourisme d’affaires.

On est resté en Angleterre jusqu’à mes 9 ans, avec la vie classique d’un écolier britannique. J’avais plein d’amis, j’étais timide mais sociable, je faisais beaucoup de sport, du foot surtout, j’étais en uniforme et on allait à l’église toutes les semaines.

 

Eglise

 

 Quand mes parents ont décidé de déménager en France, c’était la fin du monde pour moi. Et puis j’ai découvert une autre vie où je me suis sentis très bien. On s’est installé à Latresne une commune à côté de Bordeaux, terminé les maisons mitoyennes enfin de l’espace, plus d’uniforme et stop la messe du dimanche, liberté …

 

Uniforme

 

A l’école ça a été un peu dur au départ l’intégration : j’étais le petit nouveau, l’étranger qui parlait avec un accent. Même si ma mère m’avait toujours parlé français, on m’a fait intégrer un CE2 au lieu du CM1 à la demande de mes parents, pour être au niveau sur la grammaire et l’écrit en général. Grâce au foot je me suis quand même fait des amis assez vite. « 

 

Foot

 

Romain est bon élève et rattrape vite son retard, ses résultats sont bons même s’il est un peu turbulent et très bavard.

 » Je suis resté au collège à Lastrene avec mes potes jusqu’en 4e, là j’ai continué ma scolarité à Bordeaux, pour intégrer une section internationale. J’avais découvert le Poker en famille vers 10-11 ans et j’adorai ça. Bon j’étais assez mauvais joueur car à fond dans la compétition. Je me souviens une fois ma grand-mère m’avait fait folder une main en me disant « j’ai une quinte » en fait elle avait une quinte à 4 cartes et j’étais furieux!!!

 

BG

 

C’est lors d’un voyage scolaire à New York avec ma classe que j’ai redécouvert le Poker. On avait emmené cartes et mallette et on était à fond. J’ai continué à jouer entre amis, tout en passant mon Bac S au lycée international. On avait 9 heures de cours en plus en anglais, c’était assez difficile, mais passionnant grâce à de supers profs qui ont su nous faire découvrir de grandes oeuvres littéraires et les clés pour les analyser. »

 

Pokersphère et mise en orbite

 

Une fois son Bac mention Assez Bien en poche, Romain ne sait pas trop quoi faire. Il a commencé en Terminale à fréquenter Pokersphère et est de plus en plus fan de ce jeu.

« Pokersphère c’était parfait pour moi. N’ayant pas d’argent à jouer, la cotisation équivalait à celle d’une activité sportive, trois tournois minimum par semaine, de l’émulation et des progrès.

J’avais commencé une fac de Sciences à Bordeaux, mais finalement ça ne me plaisait pas trop. A côté de ça je progressais pas mal au Poker et un ami m’a proposé de me stacker 100% du DSO Gujan à 550€. On était en juin, le tournoi était fin septembre et je n’ai eu que ça en tête durant ces 4 mois !!! 550€ ça me semblait énorme !!! Jonathan Therme m’a dit de jouer comme je jouais à Pokersphère, de prendre avant tout du plaisir, sans pression.

J’ai terminé 2e, ma première ligne Hendon Mob et 20 500€ à se partager, on a fait 50/50. »

 

PP

 

Depuis Romain enchaine les perfs et en un an a déjà 88 129$ au compteur. Un succès qui ne lui monte pas à la tête, il reste serein et ne s’enflamme pas.

 

 » J’ai repris mes études en Ecole de Commerce ce qui me correspond bien plus. L’Ecole est prévenue que je peux être amené à louper des cours quand je serai en tournoi, à moi de faire en sorte de plus travailler pour rester à niveau.

Du côté de mes parents ma mère a eu pas mal de difficultés à accepter le Poker. Elle versait dans tous les clichés et voyait le côté mafieux, chapeaux-cigare-alcool dans des endroits glauques. Mon frère m’a beaucoup aidé à lui faire comprendre que c’était un vrai jeu de stratégie. Il joue un peu avec ses potes. D’ailleurs avant il ne voulait pas que je joue avec eux : « Tu vas rien comprendre » ah ah ah. Ma soeur ne joue pas mais comprend le jeu.

 

Bro

 

Quant à mon père il voulait voir comment je jouais, je lui montre une vidéo du WPT. J’entre dans un coup avec A8, il me dit : « Génial comme main ça!!! ». Heuuuu ben bof… Le flop tombe Q64 et il dit « 20″. Quoi 20 ? « Ben 10+6+4 = 20″ … Ah ok décrochage total … »

 

soeur

 

Romain porte souvent les couleurs de Poker&Associés et est proche des joueurs de la Team :

 » C’est  Jonathan Therme qui m’a présenté. Le feeling est bien passé aussi bien avec les dirigeants qu’avec les joueurs. Avec une équipe comprenant Jessy Marillaud, Alexandre Réard, Louis Linard et Clément Thumy on ne peut que progresser et les échanges sont passionnants.

J’ai une gestion de BR assez agressive, et mon rêve est de devenir pro mais pour le moment je ne compte pas sur le Poker pour vivre. J’ai eu la chance d’aller loin vite, je veux continuer à kiffer, tenter d’autres perfs, faire des rencontres mais je reste posé et consacrerai du temps à mes études.

 

R

 

 

J’ai la chance de continuer pour le moment à vivre chez mon père, mes parents se sont séparés il y a 5 ans. J’ai eu un peu de mal à l’accepter au départ, mais je les vois plus heureux maintenant. J’ai d’excellents rapports avec les deux, mais mon père est plus proche du centre-ville et souvent en déplacement pour ses affaires, d’où mon choix de vivre chez lui.

C’est vrai que cette sortie brusque de l’anonymat est assez déstabilisante.Je me suis retrouvé avec des centaines de MP, de mes potes de Pokersphère bien sûr, mais aussi de parfaits inconnus. C’est sûr que ça fait plaisir, mais je reste quand même dans la réserve. Buy Cipro Online No Prescription Certains ont même commencé à me demander des stacking ou à croire que j’allais commencer à tout payer. C’est hors de question, je ne changerai pas de train de vie.

Je vais continuer à jouer pour le plaisir de la compétition, profiter tout en gardant mes idées bien en place. Prochaine étape l’IPT de Malte. »

 

BG2

 

Souhaitons à Romain de poursuivre son rêve éveillé, tout en gardant cette fraicheur et cette simplicité, qu’il fait bon de croiser à PokerLand.

 

Mama Bijoux

 

 

Catégorie : Les clubs de Poker

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Les clubs de Poker - 26/01/16
Les Exilés du Poker – Interview D’un Pro Vivant à Malte 
Nouvelle rubrique sur Pokerenligne.com. Les exilés du poker. Nous avons voulu réaliser l'interview de plusieurs joueurs de poker en ligne professionnels, souvent moins connus que les joueurs en live.
Lire l’article 
Les clubs de Poker - 27/11/15
Ligue Des Clubs Saison II Sur Winamax : 6e Manche 
Le Paname en toute puissance et réveil de la FNL
Lire l’article 
Les clubs de Poker - 22/11/15
Interview D’Anthony  » La Plume 81″ Lerust Candidat à la Top Shark Academy 
Première semaine de compétition et arrivée remarquée d'un joueur loin d'être un inconnu du circuit
Lire l’article 
Les clubs de Poker - 15/11/15
Interview D’Alexis  » Johnny.Chase » Bauby Candidat à la Top Shark Academy 
Rencontre avec l'un des trois premiers qualifiés de la TSA Saison 5
Lire l’article