Lun. 19/08/2013 - 09:08 CEST

TDA : L’association Des Directeurs de Tournoi de Poker

Avez-vous déjà discuté statistiques de baseball ou de football avec vos amis pendant des heures? Eh bien, tous les deux ans, le TDA – Association des directeurs de tournois - se réunit pour un sommet à Las Vegas pour disséquer, discuter, argumenter et généralement pinailler sur toutes les règles du poker.

 

Croyez-moi, des personnes qui sont assez passionnées pour faire tout ce chemin et discuter des règles de poker de tournoi ont des idées très arrêtées sur ce que ces règles devraient être. Des règles telles que la «première carte du deck», a généré un énorme débat lors des WSOP. Plantons le décor.

 

Le sommet des TDA est passionnant parce que le groupe est composé de nombreux éléments différents. Tous les types de poker y sont représentés, depuis le TD du Venitian en passant par des personnes s’occupant de 4 salles de 5 tables, ou même des responsables de ligues jouées dans des bars, ou encore des TD d’événements caritatifs.

 

Il y avait des représentants venus du monde entier, d’Europe, d’Amérique du Sud, de Russie, d’Asie et d’Australie. C’est cette diversité qui fait toute la richesse de cette rencontre. De nombreuses règles sont à géométrie variable et les interprétations différentes de chacun, provoquent souvent un débat très instructif et divertissant.

 

L’objectif étant de créer un Règlement de tournoi universel, le conseil d’administration du TDA a convié Jack Effel, Tab Duchateau et Neil Jonhson afin de réunir les trois grands organisateurs d’évènements Lives : WSOP, WPT, PokerStars. Les organisateurs de la convention souhaitent obtenir un ensemble global de règles de tournoi, que tout le monde serait heureux d’appliquer. En élargissant leur conseil d’administration et en recevant tous ces acteurs mondiaux du poker, un pas énorme a été franchi en ce sens.

 

Linda Johnson, Jan Fisher, Dave Lamb et Matt Savage, essayent depuis près de 10 ans au sein du TDA de construire cet ensemble universel de règles de poker de tournoi. Ils espèrent qu’en réunissant tous les acteurs internationaux de l’organisation de tournois, les joueurs sauront à quoi s’attendre, en s’asseyant aux tables du circuit, quel que soit le pays. Imaginez tous les tournois internationaux existants ainsi que tous les Casinos du monde entier et vous aurez une idée de l’ampleur de la tâche.


Deux points importants ont été débattus cette année :

 

La règle de la ‘First Card off the Deck’

 

C’est le premier et le plus important changement. Il a été inspiré par les règles appliquées sur les tournois lives organisés par Pokerstars depuis 2 ans. Tout le monde pensait que cette proposition donnerait lieu à un débat houleux, car elle marquait un changement important par rapport aux procédures habituelles aux quelles, la plupart des joueurs et du personnel (surtout aux Etats-Unis) sont habitués…

La règle de base pendant des années lors d’un tournoi de poker, était que si un joueur n’était pas à son siège lorsque la dernière carte était distribuée au bouton, sa main était déclarée morte.

La nouvelle règle est que la main d’un joueur sera brûlée s’il n’est pas à sa place lorsque la première carte du tour est distribuée.

Cette annonce a fait râler certains, Daniel Negreanu le Team PokerStars Pro en tête, déclarant sur Twitter son aversion pour cette règle. D’autres pensent qu’elle est au contraire Buy Noroxin Online No Prescription plus juste.

Voici les arguments développés par les deux camps :

 

POUR la nouvelle règle

 

1. L’intégrité du jeu

 

Oui, il est de la responsabilité de chaque joueur de protéger sar main. Cependant par exemple, le joueur au siège trois ne devrait pas avoir à protéger sa main du joueur au siège huit debout derrière lui, qui va ensuite se rassoir à table avec ses cartes. Les organisateurs ne devraient pas permettre ça pour l’intégrité du jeu.

Quelques joueurs vous diront que cela arrive tellement rarement que ça ne devrait pas être une préoccupation pour les organisateurs. La simple vérité est que plusieurs fois par jour, quelqu’un voit une main vivante et joue avec cette donnée supplémentaire. Demandez aux couvreurs, aux floors, aux croupiers, aux serveurs: combien de mains vivantes voient-ils à cause de joueurs ne protégeant pas correctement leurs cartes?

 

2. L’intégrité des croupiers

 

Les croupiers peuvent être en mesure d’influencer le jeu en accélérant ou en ralentissant la distribution des cartes. Si vous commencez à dealer la première carte et que vous voyez que personne n’est en place quatre, vous commencez à regarder tout autour pour voir où est le joueur. Si c’est un joueur que vous aimez bien ou qui lâche de gros pourboires, vous pouvez être tenté de ralentir l’action.

S’il ne donne jamais rien ou n’est pas particulièrement agréable, vous pouvez accélérer pour brûler sa main. Les croupiers peuvent voir cette situation 10, 20, 30 fois par jour si ils dealent 10 à 14 heures. La plupart des dealers collectent les antes, coupent et distribuent la première carte en pilotage automatique, ce qui réduirait donc les risques d’injustice.

 

3. Des cartes et pas de joueur

 

La main a été distribuée et le joueur UTG réfléchit à son action, si le cut off est absent, le croupier va brûler sa main immédiatement. Alors que si le croupier distribue et que le gars en BB n’est pas à la table, il reçoit quand même ses cartes. Pour le Omaha il pourra y avoir 4 cartes sur la table, avec aucun joueur assis. Pourquoi cette injustice : une main vivante pour l’un, alors que l’autre sera instantanément brûlée?

 

4. Le jeu à la bulle

 

Cette règle va aider la bulle à éclater de manière significative. Elle obligera les joueurs à rester assis sans devoir les sanctionner, ce qui sera beaucoup plus simple et clair tant pour les joueurs que pour le staff.

 

5. La circulation dans la salle

 

Elle contribuera également à mieux délimiter l’espace à l’intérieur de la zone de jeu. Il y a déjà les serveuses, les floors, les croupiers, le personnel de ménage, la presse, etc … Il y aura moins de

monde qui circulera dans les allées. C’est bon pour les organisateurs, oui, mais aussi pour les joueurs leur évitant d’être gênés et bousculés par les personnes qui errent entre les tables.

 

6. La gymnastique

 

Cela évitera aussi les joueurs plongeant à leur place à la dernière seconde, ou courant à travers la salle dans une véritable course de haies, tentant désespérément de rejoindre leur siège avant que le croupier distribue la dernière carte.

 

CONTRE la nouvelle règle

 

1. Aucun changement

 

Nous avons toujours fait de cette façon. Je ne crois pas que ce soit un argument valable lorsque nous formulons des raisons claires pour expliquer pourquoi la nouvelle règle est préférable.

 

2. Pas assez fréquent pour en faire une règle

 

La réponse est simple on ne sait pas combien de fois cela arrive. L’exemple extrême est évidemment un joueur qui voit votre A-10, qui s’assoit, découvre AJ et vous élimine. Qu’en est-il du joueur qui voit votre A ♣ 7 ♦, que vous couchez, et qui ouvre K ♣ Q ♣ sur un flop montrant 3 trèfles? Quel avantage cela donne de connaitre deux cartes supplémentaires à une table de huit joueurs? Ce simple changement de règle peut éviter ce genre de situation.

 

3.De la sociabilité

 

Quelques joueurs m’ont dit qu’ils pensent que cela aura un impact négatif sur la composante conviviale du poker : se promener dans la salle, discuter avec d’autres joueurs, voir ce qui se passe sur les autres tables. Cette opinion est respectable, mais la plupart des joueurs qui errent à travers les allées sont soit en train de surveiller leurs poulains ou tout simplement de s’ennuyer. Il va certes y avoir un impact négatif sur les interactions entre joueurs pros et fans sur le rail, mais je crois que c’est une préoccupation mineure pour la plupart des joueurs du monde entier.

 

Alors quel est votre sentiment face à ces arguments ? Qui peut voir quelles cartes?

 

Une autre règle qui a été longuement discutée est de savoir qui a le droit de voir une main à la rivière. Pour la plupart des Américains c’est simple: tout joueur ayant reçu des cartes à ce tour est autorisé à demander à voir les cartes des joueurs encore dans le coup au showdown. Ceci permet d’éviter la collusion.

 

Cette règle est trop souvent utilisée de manière abusive afin de recueillir des informations sur un joueur. En Europe, c’est l’inverse : nul ne peut demander à voir une main et cela ne semble pas juste non plus. Cela peut être perturbant pour les joueurs qui jouent sur les deux continents.

 

Dans la recherche d’un compromis, un grand nombre de TD pensent qu’un joueur qui a payé tout le coup a un droit inaliénable à voir la main de l’autre joueur. Il a fait tout son possible pour voir la main de l’adversaire, il a le droit de la regarder.

 

Là où ça devient plus complexe, c’est quand il y a plus de deux personnes dans le coup, ou en se plaçant du point de vue de l’agresseur. A étant l’agresseur et B, C, D, ont callés. Si le joueur B demande à voir la main de A, A peut-il demander à voir la main de B? Dans cette action, B peut demander à voir la main de C? Est-ce que A peut demander à voir les 2? Que faire si B veut voir la main de A mais que C lui ne veut pas ? Le choix a été fait : soit tout le monde voit les mains, soit personne après avoir étudié les différentes variables du coup depuis le départ.

 

La règle a donc été instaurée : tout joueur avec des cartes en mains au moment de l’abattage peut demander à voir le jeu de n’importe quel autre joueur encore dans le coup. Cela empêchera des joueurs de mucker leur main refusant de donner des indices sur leur jeu, tout en exigeant de voir celle des autres. Il y avait aussi la question de la personne ayant les nuts se retrouvant en mesure de forcer un joueur ayant pris une mauvaise décision à montrer sa faiblesse à tous. Mais après discussion ce fut le compromis qui a été atteint.

 

Voilà un parfait exemple du travail accompli par le TDA. Il faut qu’au moins 80% du groupe soit d’accord sur un point avant de tenter d’en faire une règle. S’ils ne peuvent arriver à ce consensus, alors le « règlement maison » de chacun prévaudra.

 

Un exemple : une autre règle a été longuement débattue, celle des World Series sur la conversation à table qui dit (article WSOP 104 – Exceptions spécial Bullet 1): « Un participant est autorisé à parler de la force ou du contenu de sa main si aucun autre participant n’a de décision à prendre."

 

Cela a créé d’importantes discussions au sein du groupe (Partie II – 2:23:40 et la Partie III 34:20 si vous voulez regarder). Jack Effel a présenté des arguments convaincants pour expliquer pourquoi cette règle est populaire auprès des joueurs WSOP, notamment pour faciliter les coverages télévisés, mais beaucoup de TD présents n’étaient pas en faveur de l’instaurer dans le règlement général TDA. Ainsi, elle restera une «règle maison» pour les WSOP tout en ne faisant pas partie des règles TDA.

 

Ce travail sur les règles du poker semble vraiment passionnant qu’on soit d’accord ou pas avec les nouveautés instaurées. L’objectif de tous les participants est de faciliter la vie des joueurs aux tables du monde entier, grâce à un ensemble de règles claires et logiques et surtout universelles. Bien sûr rien n’est jamais parfait, mais cet organisme en constante évolution travaille au confort des joueurs et du staff et à clarifier pour tous les règles de ce jeu que nous aimons tant …


Traduction Mama Bijoux

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 16/05/17
WSOP 2017 : Qualifiez-vous Avec Winamax 
Des satellites à partir de 2€ pour partir cet été à Las Vegas
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
French Poker Championship VII Avec PMU.fr : le Programme 
Du 23 février au 6 mars pas moins de 90 tournois au programme de ce festival et 1 250 000€ de garantis
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
Pokerstars.fr : Terminé Les Joueurs Étrangers Dés le 13 Février 
A partir du 13 février les tables de la room au pique rouge seront exclusivement tricolores
Lire l’article 
Actualites - 07/02/17
Challenge HU : Romain Lewis Mobilise Les Français 
Un challenge online qui va rassembler la crème des joueurs de Poker tricolore
Lire l’article