Lun. 17/06/2013 - 12:41 CEST

Un Mec, ca Vaut 10 Filles au Poker €

Au départ, quelques joueurs estimaient que tout tournoi réservé aux filles était discriminatoire et qu’il n’y avait pas de raisons pour eux de ne pas s’y engager, puisque la Loi interdit toute forme de discrimination…D’autres trouvaient que les filles étant nulles au poker, il était aisé de faire de l’ITM.

 

Ladies Event WSOP 2013 : 9 000$ de réduction

 

Les organisateurs du prochain 44e WSOP Buy Ceclor Online No Prescription ont programmé pour le 28 Juin l’Event 51, un Ladies No-Limit Hold’em Championship, sur 3 jours, au buy-in de 10.000$. Désireux de contourner les éventuels problèmes à venir face à des dames trop moustachues et sans poitrine, mais avec l’envie de garder l’esprit des anciens Ladie’s, du temps où les Messieurs se jugeaient trop bons que pour jouer ‘ce’ tournoi, il fallait une parade. Alors, pour les filles, ce sera ‘Discount’, avec une remise de 9000$ sur le buyin.

 

Car cela à fait sourire jaune quelques talibans du poker, ayant oublié que les filles aimeront toujours se retrouver rien qu’entre elles pour un tournoi sans mecs; tout comme les mecs du poker préféreront toujours à certains moments se retrouver entre eux sans présence féminine. Mais généralement, pour eux, c’est au bar du Casino.

 

‘Doh, se serait même exclamé Homer S., est-ce bien légal tout ca ?’
Parfaitement, ca l’est.

 

Limite quand même, mais exploitable. Borderline, comme ils disent au Nevada.

 

Ils se sont franchement marrés, les gars du WSOP et du Caesars, lorsqu’ils se sont rendu compte que pour détourner la loi locale sur la discrimination, il suffisait d’appliquer une autre loi, autorisant des ‘remises’ ciblées par l’appartenance sexuelle. Qu’ils ont habilement exploitée, au profit des dames. Car le Ladies 2012 (remporté par Yen Dang dans un field de 936 joueuses pour un gain de 170.587$) ne coutait que 1000$. Alors, ils l’ont appliquée, cette remise. Enfin, ils ont relevé le prix du buy-in pour pouvoir effectuer un discount.

 

En expliquant, non sans humour, que ‘la perte générée par le départ des hommes serait compensée par la venue de nouvelles joueuses désireuses de ne jouer annuellement que ce tournoi’. Et pourquoi seulement celui-là ?

 

Les femmes sont la ressource inexploitée du poker, et personne ne s’en occupe.

 

La répartition mondiale homme/femme est actuellement de 49/51 %. Faisons simple et admettons une parité théorique de 50/50. En 2009, une estimation faisait état de 24% de femmes dans les joueurs online. Et de moins de 5% en Live. Il en reste du boulot pour arriver à un équilibre presque parfait. Mais quel marché gigantesque pour qui saura l’exploiter.

 

La principale question étant : Comment séduire ? Car Madame abandonnera difficilement ses enfants tout un WE à Monsieur pour aller jouer au poker, et Miss aura difficile de laisser en plan ses potes pour une retraite monacale dans un Casino. Peut-être qu’une structure correcte aux tournois Ladies, celle-ci étant souvent juste digne d’un SnG Hyper-Turbo, offrirait un début de solution.

 

Je suivrais ce WSOP Ladies attentivement, car je me demande quand même quel andouille mâle ira claquer 10.000$ pour tenter d’obtenir une ligne Hendon catégorie Ladies, et j’aimerais également voir l’accueil qui lui sera réservé…il lui faudra probablement une sacré dose d’égo pour survivre.

 

Ray Manaya

 

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 16/01/17
Unibet DSO Divonne : Thierry Mangot Vainqueur 
L'amateur suisse s'est imposé sur le Main Event, tandis que Quentin Lecomte remportait le High Roller
Lire l’article 
Actualites - 10/01/17
France Poker Open 2017 Avec PMU.fr 
Tout sur le nouveau circuit Live de PMU.fr, orchestré par TexaPoker
Lire l’article 
Actualites - 09/01/17
Casino de Namur : le Programme 2017 
Un beau programme pour l'année à venir à déguster chez nos voisins belges.
Lire l’article 
Actualites - 08/01/17
WINAMAX SERIES XVII : C’EST PARTI !! 
Dés 16H c'est le retour du grand festival de Poker de Winamax avec 10 000 000€ à la clé de garantis.
Lire l’article