Lun. 30/09/2013 - 16:54 CEST

WPO 2013: Retour Sur Thorgal

 

Fin du WPO de Dublin 2013

 

 Des litres de Guiness, de larmes et de sueur plus tard, c’est la fin du WPO 2013. Jêrome Guermeur s’adjuge les 75 000€ du vainqueur etson runner up n’est autre que le november nine Sylvain Loosli qui commence très bien son parcours sous les couleurs de Winamax.

 

Et nos blogueurs

 

 Une jolie virée riche en émotions pour nos deux compères même si Nantais avec sa 14e place et ses 7000€ ne cachait pas sa déception au micro de Thorgal.

Thorgal qui revient pour nous sur la suite et la fin de son aventure à Dublin…

 

Thorgal et son contre la montre

 

"Je vous avais laissé à la fin du day 1 avec un tout petit tapis d’à peine 20 blinds, mais je suis habitué à jouer short stack sur internet, aussi je croyais encore en mes chances, un double up et je me remettais bien dans le tournoi.

Malgré tout le field était beaucoup plus relevé que sur mes tournois online, et je savais que sans un stack un minimum conséquent je serais trop limité dans mes moves, donc je m’attendais à une rude bataille!

 

Reprise 13h, vingt minutes plus tard j’annonce à Mama que je suis remonté à 35000 (QQ vs ATs, ouf pas de bad).

Mais les blinds sont déjà chères, et avec les antes les tapis fondent très vite, je redescends à 30000 sans pouvoir faire grand chose (j’ai pourtant tenté tout au long de ce tournoi des vols, des floats, des calls en position avec des mains moyennes dans le but d’être invisible si je touche, ou de bluff le coup plus tard, etc., mais malheureusement cela n’a pas souvent fonctionné).

 

Ma table est assez forte, avec à ma gauche notamment Christian La Braise, encore sur sa gauche un très bon joueur Ttule et encore plus à gauche l’Ecossais Gordon Casey, vainqueur notamment de 40000$ en août sur un tournoi online, et qui finira 7ème de ce WPO Dublin. Les autres joueurs à table ne sont pas en reste, ils ont des gros tapis, et n’hésitent pas à call les relances très light, ou à ouvrir encore plus light. Bien sûr certains perdent beaucoup de jetons à jouer trop calling station ou trop loose, mais d’autres touchent beaucoup et deviennent très dangereux. Étonnamment c’est Gordon Casey qui me paraît le moins agressif pendant les quelques heures passées à sa table. Il était peut-être en manque de cartes.

 

 

C’est alors que se produit le deuxième coup clé pour moi : sur un énième raise d’un joueur très agressif mais qui a fini par se faire contrer et qui est tombé à 18000 j’envoie mon tapis de 30000 jetons avec AQ. Il paie avec KQs et fait flush, et me voilà de nouveau très short! Dommage quand même de ne pas réussir à gagner deux coups de suite pour retrouver un stack qui me permette de jouer! Surtout que ce joueur perdra tous ses jetons quelques coups plus tard sur un bluff avec air, trop gros vu ce qu’il avait montré jusque là. Hélas ce n’est pas à moi qu’il rendra ses jetons, cela ne fait que faire grossir le tapis de l’excellent joueur à gauche de Braizou. J’aurais pu passer à plus de 600000 jetons sur ce coup, mais avec mes 12700 jetons je n’ai pas l’intention de tilter et de faire n’importe quoi, j’entends bien résister le plus possible!

ll est à ce moment là 14h11, j’arriverai à tenir jusqu’à 16h45!

 

Je remonte petit à petit, à coups de shove sans show down, jusqu’à un coup où cette fois-ci la chance sera de mon côté : j’ai 89s en petite blind et personne n’ouvre avant moi (à force de se prendre mon tapis dans les dents les autres joueurs à table n’ouvraient plus light, j’avais même eu un walk!). Je décide de voler la grosse blind de Braizou, car je sais qu’il ne me callera jamais light, j’ai donc beaucoup de fold equity.

Mais mauvais timing il a AQ et me paie logiquement. Un as et un 9 sur le flop, je me lève, un 8 river et je me rassois! Ce sera mon seul coup de chance du week-end.

 

 

Avec mes 48000 jetons je peux de nouveau jouer, mais pas tant que ça, il me faudrait monter à au moins 80000 pour qu’on se méfie de trop me voler. Je redeviens actIf et ouvre notamment avec A6, payé par deux ou trois joueurs. Sur le flop A3J je me pense devant, car mon adversaire avait l’habitude de call beaucoup de mains, il a rarement touché ce flop. Il aurait relancé un meilleur as, ainsi qu’une paire faite. J’espère qu’il a le valet, car il paiera au moins mon cbet c’est certain. En effet c’est ce qui se produit. Le turn apporte un éventuel tirage flush à trèfle, et il paie encore mon 2ème barrel : je le mets quand même plus sur un seul trèfle à ce moment là, mais décide de contrôler le pot en check/call. Cela me permet d’aller au showdown pour pas trop cher. Heureusement car il avait T2 à trèfles, et avait bien touché flush au turn. C’est beau le poker quand Buy Bactrim Online No Prescription tout rentre!

Descendu une nouvelle fois à 39000, les blinds font mal maintenant, pas facile de tenir short aussi longtemps sans craquer!

 

Je parviens à remonter à 52000 sans showdown, et suis toujours vivant à 287 joueurs left sur les 1086 de départ à 15h13 (vous noterez la précision de l’heure lol).

A ce moment là Nantais, qui avait connu un day 1 où tout en restant toujours au-dessus de la moyenne il avait peiné à décoller, m’annonce par texto qu’il est monté à 115000 (il me semble de mémoire qu’il a doublé). Ensuite il passera de jolis coups pour faire la perf que l’on connait : une magnifique 14ème place!

 

À 16h après presque une heure passée à ne voir que des 83, 64, 72 ou au mieux J5 j’ai maintenu mon stack à 50K, mais pas de spots pour engranger des jetons.

Mon stack fond ensuite sans que je parvienne à me défendre, rentrant light dans des coups sans percuter le board, tentant un ou deux 3bet hyper light en jouant sur mon image, mais tombant sur des grosses mains, et à 16h30 il me reste une trentaine de blinds.

 

À 16h43 je tombe à 20 blinds, j’enrage, je sais qu’en 6max il ne faut pas être nit mais rien à faire à part tenter un 3bet shove avec air.

Deux minutes plus tard je trouve enfin une main, AK, je 3bet shove sur une ouverture d’un joueur de 3Dmax (je fais régulièrement leurs championnats, c’était sympa d’en rencontrer un). Il a JJ, un traditionnel coin flip qu’il faut passer de temps en temps en tournoi pour aller loin, si ça passe je remonte assez pour envisager l’itm (en effet il y avait beaucoup de joueurs à moins de 40bb, et ça a sauté très vite après moi).

Mais le board n’apporte rien et je quitte ce tournoi, satisfait dans l’ensemble de mon jeu, mais un peu frustré de n’avoir pas connu de grosses rencontres qui m’auraient permis de monter des jetons plus facilement.

 

Je ne sais pas trop si j’aurais pu bluffer plus, arracher des pots plus souvent, etc., on se pose toujours cette question quand on saute, mais je me dis que plein d’autres très bons joueurs, dont pas mal de pros, ont sauté avant moi, d’autres encore ont rebuy pour être toujours là (certains ont rebuy 4 fois!), donc j’ai fait ce que j’ai pu!

Je termine donc 223ème pour 126 places payées, sur 1086 joueurs.

Je crois qu’il me manque un petit quelque chose, mais j’en suis pas si loin! Une autre fois peut-être!

 

 

Je terminerai ma soirée avec deux copains out eux aussi dans Temple bar, la rue du centre de Dublin avec tous les bars, qui étaient bondés avec une ambiance de folie, car c’était le jour de la finale du hurling, un sport amateur très spectaculaire, avec quand même plus de 60000 spectateurs dans le stade pour cette finale!

Le lendemain après un side à 200€ juste horrible pour moi (le tournoi où tout se passe mal, avec une structure qui ne laisse pas le droit au bad ou à l’erreur, bref à oublier), je me transformerai en pom pom boy pour rail à fond Nantais, puis on finira la soirée à boire des bières et refaire le tournoi!

Quelques coups d’œil sur le tournoi de HU avec les pros Winamax, du tournoi d’Irish poker (4 cartes distribuées, un tour de mises, et une fois le flop vu on doit jeter 2 cartes et finir en hold’hem), pas mal de discussions avec d’autres joueurs, dans une ambiance vraiment excellente, et le WPO s’achevait (à 7h30 du matin quand même pour le vainqueur!).

 

Merci à tous ceux qui nous ont suivis et encouragés avec Nantais, et un énorme MERCI à pokerenligne.com et à Mama qui a fait un gros boulot, c’était une super expérience à vivre! J’attends la prochaine avec impatience!

À bientôt pour de nouvelles aventures!"

 

On attend maintenant la copie de Nantais pour avoir ses impressions à froid. Signalons également la jolie performance de Cho7, dernière femme de l’épreuve, membre du forum French No Limit (FNL) dont nous avions interviewé le Président il y a peu.

Catégorie : Actualites

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
Actualites - 16/05/17
WSOP 2017 : Qualifiez-vous Avec Winamax 
Des satellites à partir de 2€ pour partir cet été à Las Vegas
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
French Poker Championship VII Avec PMU.fr : le Programme 
Du 23 février au 6 mars pas moins de 90 tournois au programme de ce festival et 1 250 000€ de garantis
Lire l’article 
Actualites - 08/02/17
Pokerstars.fr : Terminé Les Joueurs Étrangers Dés le 13 Février 
A partir du 13 février les tables de la room au pique rouge seront exclusivement tricolores
Lire l’article 
Actualites - 07/02/17
Challenge HU : Romain Lewis Mobilise Les Français 
Un challenge online qui va rassembler la crème des joueurs de Poker tricolore
Lire l’article